Avez-vous déjà reçu des avertissements sur la consommation de l’ananas durant la grossesse ? Beaucoup de femmes font face à la multitude de conseils et d’avertissements sur ce qu’il faut ou ne pas manger durant cette période.

Si vous êtes une grande consommatrice, vous vous demandez sans doute si vous ne courrez aucun risque votre nourrisson et vous ? Famille 2.0 Vous aide à démêler le vrai du faux.

L’ananas un fruit plein de ressources

L’ananas est un délicieux fruit tropical originaire d’Amérique du Sud qui est très riche en vitamines et en nutriments.

Voici quelques-uns de ces bienfaits sur l’organisme.

1/ L’ananas est riche en iode.

En effet, l’iode contenu dans l’ananas agit favorablement sur le fonctionnement de la thyroïde. Elle contribue aussi au développement de cette glande chez le fœtus.

2/ Une source de collagène

 Consommer de l’ananas pendant la grossesse favorise la formation de collagène qui est essentiel pour le développement et la croissance du fœtus. En effet, il est essentiel à la fabrication des tendons, du cartilage, et même la peau de bébé.

3/ Plein de macro et Micro nutriments

Il faut savoir que ce fruit contient 80 % d’eau et des glucides. Il a une faible teneur en sodium et contient des sucres tels que le saccharose, le fructose et le glucose.

L’ananas est par ailleurs une bonne source de vitamine C. Notez que 100 gr de pulpe d’ananas équivalent à 300 mg de vitamine C, or une femme enceinte a besoin de 80 à 85 mg de Vitamine C au quotidien.

4/ C’est un excellent diurétique

L’ananas permet la rétention d’eau. Il prévient contre les constipations gênantes grâce à ses fibres et son eau.

5/ Il contient de l’acide folique

L’acide folique est un nutriment nécessaire pour le développement neurologique du fœtus. De plus, la vitamine B6 contenue dans ce fruit combat aussi les nausées durant le 1er trimestre.

Pourquoi consommer de l’ananas est dangereux pour la mère et l’enfant ? :

Même s’il est difficile d’affirmer à 100 pour cent que la consommation de l’ananas est sûre pour vous. Vous ne pouvez pas ignorer tout ce qu’il se dit sur ce fruit.

En effet, elle pourrait provoquer des fausses-couches ainsi que d’autres désagréments.

Bien que les résultats de recherches soient assez flous à ce sujet, le grand coupable désigné est la bromélaïne.

La bromélaïne un danger pour la femme enceinte

La bromélaïne est un enzyme qui se retrouve dans la tige et dans les racines de l’ananas et en faible quantité seulement dans la chair de l’ananas.

Lorsque vous consommez de l’ananas, elle décompose les protéines sur votre langue et les convertit en acides aminés ce qui provoque des démangeaisons dans la bouche. C’est-à-dire que lorsque vous mangez la muqueuse qui recouvre votre langue disparaît et laisse une sensation d’inconfort.

Elle est aussi responsable de désagréments tels que la diarrhée, les vomissements ou des douleurs abdominales.

Cependant, il est également dit que la consommation de l’ananas peut affecter le col de l’utérus et ainsi augmenter le risque de grossesse prématurée ou de fausses-couches. C’est la raison pour laquelle certains interdisent sa consommation pendant le 1er trimestre.

Mais par contre, pour en arriver à ces extrêmes, il faut qu’elle soit consommée en énormes quantités ou en supplémentation.

La bromélaïne pas si nocive que ça ? :

Il faut savoir qu’en dépit de ce qui lui est reproché, la bromélaïne contenue dans l’ananas apporte beaucoup à la femme enceinte.

En effet, elle lutte contre les brûlures d’estomac et les reflux gastriques. Pendant la grossesse, l’utérus presse sur l’estomac et cela peut devenir gênant pour la digestion, mais la bromélaïne permet de faciliter dernière.

La bromélaïne agit contre la sinusite, contre les lésions du tissu conjonctif et améliore l’absorption intestinale.

Elle est un excellent anti-inflammatoire quand elle est consommée à jeun.

Prise en supplément médical, elle génère un flux sanguin sain en diminuant les risques de formation des caillots.

Les précautions à prendre avant de consommer l’ananas

Vous aurez sans doute compris que les risques liés à la consommation d’ananas sont plus renforcés par le taux élevé en bromélaïne. Cependant, la plus forte concentration de cet enzyme se retrouve dans les parties que vous ne consommez pas beaucoup ou encore, il vous faut en ingérer en quantités excessives.

Par contre, vous devez faire attention à ceci :

Vérifier si vous êtes sensible ou non. Certaines personnes ont le palais plus sensible que d’autres. Si vous faites partie de cette catégorie ou de celles qui sont allergiques, choisissez d’autres fruits.

Veiller à ce que le fruit soit bien mature. Les risques d’inconfort sont plus accrus lorsque, vous consommez des fruits qui ne sont pas encore arrivés à maturité

Éviter tout excès 2 à 3 portions au quotidien sont suffisants. Souvenez-vous tout excès nuit.

L’ananas dans certaines cultures est reconnu comme une plante médicinale. C’est un excellent fruit que vous pouvez consommer pendant la grossesse en jus, en fruits, crus ou séchés. Il vous apporte vitamines, minéraux, fibres et eau.

C’est également une excellente alternative quand vous avez des envies de grignotage et pour vous aider à vous rassasier. N’oubliez pas d’en consommer avec modération. Si vous avez aimé cet article, celui-ci vous intéressera sans do

Shares:
0.0
Rated 0.0 out of 5
0.0 étoiles sur 5 étoiles (basé sur 0 avis)
Excellent0%
Very good0%
Average0%
Poor0%
Terrible0%

Il n'y a pas encore d'avis. Soyez le premier à en écrire un.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *